Quand et pourquoi changer de matelas ?

Vous n’avez pas changé votre matelas depuis longtemps ? Sachez que pour un confort optimal, il est conseillé de changer sa literie au maximum tous les 10 ans. Pourquoi ? Parce que la literie s’use : nous passons un tiers de notre vie au lit et nous bougeons environ 40 fois par nuit, soit un total de 150 000 mouvements en dix ans. En outre, la microstructure du sommeil (cycles du sommeil) étudie la continuité du sommeil. Celle-ci est modifiée selon que l’on utilise une literie ancienne ou neuve. Une literie de qualité permet un sommeil plus dense, composé de moins de micro- éveils.

Un matelas se change tous les 10 ans maximum !

Si votre matelas a plus de dix ans, que vous avez mal au dos en vous réveillant et que la forme de votre corps reste visible sur votre matelas, sachez qu’il est grand temps de renouveler votre literie. En moyenne, les professionnels de la literie conseillent d’acheter tous les dix ans un matelas et un sommier de la même marque, afin que le tout constitue un ensemble homogène avec une garantie optimale. Cependant si votre sommier est récent et bien adapté à vos besoins, un matelas de qualité légèrement inférieure peut suffire. Au contraire, si votre sommier est à lattes fixes ou à croisillons, misez davantage sur le matelas. De même, il ne faut pas dormir régulièrement sur un matelas posé directement sur le sol. Il s’usera beaucoup plus rapidement et sera mal aéré.

Changer son matelas est une question d’hygiène.

Il faut aussi savoir que changer de literie est une question d’hygiène. Ce renouvellement est aussi indispensable pour des raisons d’hygiène : une personne seule perd 40 cl d’eau chaque nuit ; pour un couple, le matelas absorbe et évacue près de 300 litres d’eau par an. Les matières qui ont rempli leur rôle de filtre pendant dix ans perdent leur efficacité au-delà de ce délai.

Changer son matelas est une question de confort.

Enfin, le renouvellement de la literie est essentiel car sa qualité a un impact sur votre sommeil et sur votre santé. Selon une étude récente, 92 % des Français considèrent qu’avoir un ensemble matelas-sommier satisfaisant est important pour la santé et 69 % estiment qu’une bonne literie l’améliore. Les résultats prouvent que le lit est perçu comme un élément déterminant sur la qualité du sommeil mais également sur la santé.

Alors pour faire le bon choix et éviter les pièges, voici nos conseils.

Comment choisir son matelas ?

Pour bien choisir votre literie, vous devez tout d’abord veiller à respecter 2 règles d’or :

– Changez à la fois le sommier et le matelas. Conserver son vieux sommier sous un matelas neuf entrainera en effet une dégradation plus rapide du matelas. Cette mesure vous permettra aussi de pouvoir bénéficier de la garantie en cas de problème ultérieur avec votre literie.

– Essayez la literie. Pour bien choisir votre matelas, mais aussi votre sommier, il est important de les tester au préalable et bien sûr de les essayer ensemble si vous êtes deux. Il est en effet primordial de vous allonger dessus plusieurs minutes, dans différentes positions et si possible dans les conditions réelles d’utilisation .Pour cela, toucher un matelas pour apprécier son moelleux ou sa fermeté ne suffit pas : dans le magasin d’exposition, allongez-vous et retournez-vous, comme en plein sommeil, au moins 15 minutes. Il existe également quelques astuces pour savoir si la literie testée vous convient : allongé sur le dos, essayez de passer une main entre votre dos et le matelas. Si vous y parvenez, cela signifie que le matelas est trop ferme. À l’inverse, si vous y appuyez votre coude et qu’il s’enfonce, le matelas n’est pas assez ferme. Mettez-vous sur le côté : si l’épaule se place correctement dans le matelas sans gêne, la fermeté est satisfaisante. Enfin, pour choisir votre matelas, prévoyez des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise. Retirer votre manteau avant l’essai.

 

En effet, il est important que la colonne reste bien droite lorsqu’on est allongé sur le côté, si elle se tord dans un sens ou dans un autre, le matelas est trop ou pas assez ferme. Et n’hésitez pas à tester la literie à deux le cas échéant, afin de vérifier l’indépendance de couchage, un critère de choix essentiel.