Comment choisir son sommier ?

Un bon matelas ne vaut rien sans un sommier adapté. Ce dernier représente en effet un tiers du confort. Il doit garantir un soutien homogène du corps, en particulier au niveau du bassin et des épaules, et offrir plus de souplesse sur la nuque et les lombaires. Le sommier joue également un rôle d’amortisseur qui permet au matelas de ne pas s’affaisser trop rapidement, et doit assurer une bonne ventilation, indispensable pour le conserver longtemps dans des conditions d’hygiène optimales. Le choix du sommier est donc primordial.

Sommier à ressorts 

Constitué de ressorts (biconiques ou ensachés), ce type de sommier offre un soutien souple mais ne permet pas de le moduler. Ceux qui apprécient un couchage plus ferme lui préfèreront donc un sommier à lattes. Un sommier à ressorts garantit néanmoins un très grand confort (plus il y a de ressorts, plus c’est confortable), mais affiche une durée de vie limitée : les ressorts ont en effet tendance à s’affaisser après une dizaine d’années. Attention aussi au choix du matelas, un sommier à ressorts ne peut être associé qu’à un matelas à ressorts.

Sommier à lattes

C’est aujourd’hui le plus courant sur le marché de la literie. Il assure un excellent soutien au matelas, et lui garantit aussi une aération optimale grâce à une excellente circulation de l’air. Il est donc recommandé aux personnes souffrant d’allergies. On trouve plusieurs types de sommiers à lattes.

Sommier sans suspensions

On parle ici de sommier à lattes fixes. Il s’agit d’un cadre sur lequel des lattes en bois, plus ou moins larges, sont fixées, de manière plus ou moins espacée. Ce type de sommier procure un soutien ferme, mais n’offre aucune élasticité. On peut lui associer un matelas en mousse, mais mieux vaut le réserver à une utilisation ponctuelle.

Sommier avec suspensions

Le sommier est ici constitué de lattes articulées qui permettent d’adapter le soutien en fonction des mouvements du corps sur le matelas. Ce type de sommier existe aussi avec un curseur de fermeté qui permet de moduler le soutien, en particulier au niveau du bassin et des épaules, pour un couchage sur mesure. Il convient à tous les types de matelas, à ressorts, en mousse, en latex…

Sommiers à plots

C’est le sommier le plus flexible. Apprécié pour ses qualités de portance et le confort qu’il procure, il est particulièrement recommandé aux personnes souffrant de maux de dos. Il est composé de petits plots mobiles multidirectionnels qui suivent chaque mouvement du corps, la position est donc idéale à chaque instant. Un sommier à plots peut être associé à un matelas en latex ou en mousse, avec ou sans mémoire de forme.

Sommier plancher

On n’en trouve presque plus. Constitué d’une planche de bois, le sommier plancher apporte un couchage extra-ferme, c’est pourquoi il est vivement déconseillé aux personnes ayant des problèmes de dos, ainsi qu’aux personnes souffrant d’allergies. Condensation due à la transpiration, moisissures, acariens…Très mal ventilé, le matelas se transforme vite ici en nid à bactéries. Les sommiers planchers ont donc été peu à peu remplacés par les sommiers à lattes, plus hygiéniques et plus confortables.

Sommier tapissier ou à lattes apparentes

Un sommier tapissier est constitué d’un cadre entouré de tissu qui sert de protection. Il peut être monté sur pieds ou encastré dans un bois de lit. La circulation de l’air y étant limitée, on a tendance à privilégier un sommier à lattes apparentes, car il offre une meilleure ventilation du matelas. Un sommier tapissier est aussi souvent plus haut (jusqu’à 30 cm, auxquels il faut ajouter la hauteur des pieds), un paramètre à prendre en compte lors du choix de votre literie : attention si vous optez pour un matelas épais, car un lit trop haut peut entraîner des tensions au niveau des lombaires s’il faut « grimper » pour se mettre au lit.